Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mai 2011

Lancement de Menilmonde, notre nouveau site!!!

Ca y est, nous avons enfin un nouveau site!!! Menilmonde!! Et il peut être traduit dans toutes les langues!!

 We have a new website: Menilmonde.com!!! Change your bookmarks and enjoy our new translator!!!!

menilmonde voyage

 

 

Avec Claire, nous avons créé un nouveau site web, à 2, où vous pourrez tout retrouver: les vidéos, les reprotages photo, des articles, et plein de choses qui viendront s'étoffer au fur et à mesure.

Alors pourquoi "Menilmonde"? Tout simplement car chacun de nos voyages débute de Ménilmontant à Paris, vers le monde!

 

Bien sûr, nous allons continuer à faire vivre ilovethisgame, mais comme vous l'aviez remarqué, il n'y avait plus que les articles des vidéos. 

On va être plus assidus et disciplinés sur Menilmonde pour proposer davantage de contenu.

Alors mettez à jour vos favoris, RSS chepakoi, (et préferez le navigateur Google Chrome pour une meilleure fluidité)!!

 

A tout de suite là-bas!!!

 

(et à bientôt ici aussi ;-)

21 octobre 2010

La carte des clips

Vous l'avez sans doute remarqué, mais une carte a fait son apparition en haut du blog.
Bon, c'est pas la carte dernier cri car c'est fait maison.
La jolie carte en flash arrivera un peu plus tard, histoire que je m'approprie un peu ce langage qui nous empêche de dormir la nuit...
Mais en tant que géographe-cartographe, je me devais d'insérer une carte pointant nos clips, et uniquement NOS clips, faits ensemble avec Claire (sauf les vidéos d'Algérie et d'Iran qui y sont localisées. La Jordanie, la Syrie, Budapest et Toronto restent accessibles en fouinant sur le blog)

(Voix de Michel Chevalet:) Alors comment ça marche?
c'est simple.

Un point vert égal un clip.
Il suffit de cliquer dessus puis sur l'image, et hop, la page de la vidéo s'affiche.
C'est chouette, non?

monde_nous_v2.jpg


En plus, comme c'est une carte Google Maps, vous pouvez zoomer dessus et en photo satellite voir vos tomates du jardin pousser.
Et même StreetView est accessible pour repérer la façade de l'hôtel du prochain WE à la Bourboule.
C'est pas la classe à Dallas ça?

Allez, à vos clics et redécouvrez ces si jolies cartes!

 

 

(Et merci à Julien de l'équipe d'Hautefort pour son aide!)

19 mars 2010

Pépin Président!!

C’est une période d’élections.
Elections secondaires disons nous.
Oui, les Régionales, pour nous, français moyens, c’est secondaire.
Le président de région, c’est pas lui qui va modifier ce qu’on va avoir dans son assiette le soir.
Quoique.
C’est lui qui va orienter les politiques en matières de transports, de projets urbains qui pourraient éventuellement créer des emplois (et du coup modifier ce que le chômeur ayant trouvé un emploi grâce à ce projet trouverait dans son assiette pour dîner).
Etc, etc.
Avons-nous/allons-nous voter ? Là n’est pas la question.

La question était tout autre.
Depuis quelques mois, notre famille s’est agrandie. Nous sommes passés de deux à sept : Pépin le lapin et Thelma, Louise, Coca et Pepsi les cochonnes (cochonnes d’Inde (que nous n’avons pas ramené de là bas hein…)).
Pour la petite histoire, mais j’y reviendrai plus tard dans un post, Thelma nous a fait deux petits alors qu’elle sortait juste de l’animalerie… donc les deux nouvelles boulettes de poils n’étaient pas prévues initialement

Donc, la question serait plutôt de se demander : et si Pepin et les pépettes pouvaient voter, ils voteraient pour qui ??
Ah la bonne question !
D’un premier point de vue, forcément, ils voteraient écolo. Logique.

Mais donc, si ils pouvaient voter, c’est qu’ils auraient assez d’intelligence pour aller voter, donc qui dit assez d’intelligence, dit forcément qu’il pourrait très bien y avoir une bête qui se présenterait !
Imaginez, donner le droit de vote aux animaux ! C’est tout notre paysage politique qui serait chamboulé !
Imaginez voir un lapin ou un hamster député ?? Un animal président ?!

 

pepin allonge.jpg

Là, par exemple, Pépin est en pleine réflexion sur la réforme des retraites. Si si !
Il voit l’avenir dans sa boule de cristal d’osier


Vous pensez que c’est complètement « bête » ce que j’écris là ?
Que je deviens fou ?
Que j’ai mangé trop de graines ?
Que le topinambour et le rutabaga me montent à la tête ?
Que je me mets à fumer leur foin?

Aristote disait bien que « l'homme est par nature un animal politique ».
C’est dire !
Alors ce n’est pas tant éloigné de la réalité que ça.
Car :
- des grosses truies ont déjà fait partie d’un gouvernement
- certains sénateurs sont des gros porcs
- tous les jeunes politiciens sont des jeunes loups
- les anciens sont passés maîtres en politique de l’autruche
- Charles de Gaulle et Jacques Chirac étaient de grandes girafes
- à l’UMP ou chez les socialistes, on ne compte plus les rapaces et les requins
- des pigeons voyageurs alternent régulièrement entre droite et gauche
- certains renards manipulent les médias à leur guise
- on ne compte plus les marmottes et autres loirs dans les rangs de l’Assemblée Nationale
- un lièvre (Guy Drut) a été ministre de la jeunesse et du sport
- il n’y a que des vautours dans le parti d’extrême de Mr « Le Stylo »
- les ânes prolifèrent partout
- le porte-parole de l’Elysée a toujours été un vrai perroquet
- on a bien eu pendant 14 ans une grenouille comme Présidente de la République
- tous se traitent de noms d’oiseaux

Quant aux colombes, elles se font rares.


Alors, notre Pépin, il aurait sa place, non ?

pepin debout.jpg

Là, il se voit déjà dans le jardin de l'Elysée à regarder les carottes pousser

 

12 mars 2010

Au cours d'une vie...

Un des pires moments, c’est le réveil.
Les trois secondes qui suivent l’alarme du réveil : on est dans le pâté, on vient de se faire réveiller violemment et on est perdu car on cherche ce foutu réveil.

reveil.jpg

3 secondes, 5 jours par semaine, sur 46 semaines (avec 6 semaines de congés hein), sur 40 ans (en moyenne), soit au moins 7 heures 30 passées dans cet affreux état dans une vie ! 7h30 au regard ça parait peu, mais passer 7h30 à la suite dans cet état, c’est moche !

 


Une obligation, tirer la chasse d’eau.
Durant 2 secondes, où la première seconde on appuie et la deuxième on regarde (je pourrai dire 3 secondes pour les plus consciencieux qui regardent 2 secondes au lieu d’une), mais partons sur 2 secondes.

wc.jpg

5 fois par jour (hypothèse basse).

Chaque jour.
Soit 1825 fois par an.
Sur 80 ans (chiffre pessimiste), donc 146 000 fois.
Et pendant deux secondes : 81 heures, soit 3 jours et demi non stop à appuyer sur la chasse d’eau. Ca use les doigts !
Cela dit, une fois les 3 jours et demi passés, il nous resterait 80 ans à passer dans des toilettes où on n'oserait même plus aller…

 


Ouvrir et fermer des portes.
Car il faut bien entrer et sortir quelque part.
Quelconques portes.

porte.jpg

On va dire vingt fois. Deux secondes.
Toujours sur l’hypothèse basse de 80 ans de vie.
On arrive à 14 jours.
2 semaines non stop à ouvrir et fermer des portes. De quoi devenir fou, nan ?
Cela dit, une fois les 2 semaines passées, on pourrait plus aller nulle part et on serait obligé de foncer tête baissée ou ouvrir les portes avec les pieds.

 


Il faut boire. Aussi.
Verser de l’eau, du vin, du liquide quoi.
Durant trois secondes.

boire.jpg

Au moins 10 fois par jour.

On arrive à 10 jours non stop à verser du liquide. Ca va nous faire des bras sacrément musclés !
Cela dit, une fois les 10 jours passés, on boirait tous aux goulots ou aux robinets pendant 80 ans…

 


Et quand on est dehors, il faut bien sortir habillé !
Pour s’habiller, on va partir sur 30 secondes. Se déshabiller, 20 secondes.
50 secondes par jour.

s'habiller.jpg

Soit 405 heures, pour 17 jours non stop à s’habiller et se déshabiller.
Imaginez quelqu’un s’habiller et se déshabiller non stop 24h/24 pendant 17 jours…
Cela dit, il serait un peu con car au bout des 17 jours, il finirait sa vie à poil.

 


Et le ménage.
Cette invention du diable.
Bon, faisons un tir groupé, en moyenne quotidienne (hypothèse très très basse !!):
- 1 minute de balai
- 1 minute d’aspirateur
- 2 minutes de serpillière
- 20 secondes de dépoussièrement (c’est français ce mot… ?)
- 5 secondes de lavage de vitres

menage.jpg

En gros, on arrive à 2149 heures, soit 89 jours, soit 3 mois pilpoil.

3 mois non stop 24h/24 à faire le ménage. Non mais ho !!
Cela dit, les 3 mois passés, il resterait presque 80 ans à passer dans un beau bordel…

 


La saloperie de vaisselle.
Oula que c’est vilain cette chose.
10 minutes par jour (hypothèse très basse encore !).

vaisselle.jpg

Là, on arrive à 202 jours ! Soit quasiment 7 mois et demi non stop 24h/24 à laver et à essayer !
Cela dit, les 7 mois passés, il resterait presque 80 ans à passer manger dans des assiettes en carton avec des fourchettes et couteaux en plastique et boire dans des gobelets… Et on cuisinerait dans quoi, hein ?

 


Et il faut se laver…
10 minutes par jour (pour les plus propres…).
202 jours aussi, et quasiment 7 mois aussi.

se laver.jpeg

On serait reluisant au bout des 7 mois !
Mois voilà, il nous resterait 80 ans à passer en état tout crasseux pffffiou !! Ca c’est moche !

 


Autant dire que vivre environ 79 ans nu, crasseux, à boire au robinet et manger dans des assiettes en carton dans des apparts dégueulasses en ouvrant les portes avec les pieds et avec des toilettes où on n'oserait plus aller, mais sans le pire moment du réveil, ben perso, j’aime autant m’embêter chaque jour avec ces petites choses désagréables du quotidien mais qui nous rendent la vie plus simple.

11 décembre 2009

Festival du film de vacances 2009

Et voilà, de retour d’Inde du sud.
Encore un voyage qui s‘est merveilleusement passé.
Les images qui bougent arriveront d’ici quelques semaines au regard des 6 heures de rush vidéo…

Mais pour l’heure, la grande et bonne nouvelle est que le 20 novembre dernier, nous avons remporté le prix « Bronzé » du festival du film de vacances avec la vidéo de Ljubljana !!!
Un prix qui a été dignement fêté à coup de champagne juste avant de s’envoler pour Bangalore !!

50.jpg
63.jpg
"il est à nous celui-là, et on ne va pas le lâcher hein!"

photos: Gilles Cohen



Vous pouvez retrouver la vidéo de la soirée sur le site du festival du film de vacances.


Image1.jpg

09 octobre 2009

Sao Paulo et Istanbul en vogue


C’est pas grand-chose, c’est abstrait et virtuel mais ça fait plaisir.
De voir ses vidéos sur une page d’accueil.

Fin août, nous avons eu la bonne surprise de voir la vidéo de Sao Paulo en première page de la chaîne HD de Vimeo.
C’était une grande première !

J’en ai même gardé l’impression écran, là.
En souvenir…

page1 vimeo.jpg



Et puis début octobre, rebelote.
Mais sur la page d’accueil de voyage.fr.
Le site de la chaîne TV du câble Voyage.
Et là, c’est Istanbul qui est à l’honneur.

page1 voyage.jpg


Quant à nous, nous nous heurtons à des soucis de calendrier.
Nous ne serons pas partis en septembre ni en octobre (enfin, hors de France...).
C’est moche hein !

Pas grave.
Car ce qui nous attend en novembre va être plutôt enjoyable.
Et sur une durée un peu plus longue que d’habitude, car novembre, ce sont nos grandes vacances !

Allez, je me remets à la vidéo de 24h à Saint-Malo...

18 septembre 2009

Le CO² est universel : il pue partout

Ce n’est vraiment pas parti de grand chose.

Disons que je travaille dans une grosse structure.
Et en ce moment, je fais une étude de simulation de ré-organisation.
En distance, et trajets notamment.
Et comme c’est une boîte qui se défend d’être pour le développement durable, alors j’ai voulu m’amuser à un petit jeu.
Calculer l’impact de cette simulation de ré-organisation sur la consommation supplémentaire de CO² dégagé par les gaz d’échappement de véhicules.
Juste pour voir.

Donc, je m’informe des taux moyens de rejets de CO².
Et Total informe qu’en moyenne, 30 litres de carburant rejettent 78kg de CO².
Oui oui. C’est bien 78 kilogrammes ! Dingue !

Je trouve sur un autre site qu’une voiture émet effectivement 20kg de CO² pour 100km (soit 200g par km).
Les chiffres matchent bien avec Total.

A partir de ça, si on « s’amuse » à modéliser l’ensemble : 

-> par année (d’après les revues spécialisées) nous faisons en moyenne 15 000 km par an.
-> 1 km génère 200g de CO²

Donc :
15 000 km * 0.2kg (de CO² par km) = 3 000 kg par an soit 3 tonnes.

Oui.
Nous rejèterions 3 tonnes de CO² par an avec notre voiture.
Ouh c’est moche !


Mais en allant plus loin, c’est encore plus moche.
Maxi-moche.


Modélisons toujours.
Je cherche un taux d’équipement de voitures pour 1000 habitants.
Et j’obtiens ce tableau :

tableau2.jpg
 
 

La France a donc plus de 40 millions de voitures.
Bouh !
Mais les USA, ils en ont près de 250 millions. Ca c’est encore plus moche !
Bouh bis !

Si on se focalise sur la France, 40 millions de voitures multiplié par 3000kg de CO² par an = 115 milliards de kg de CO² par an (je reste en kg car c’est plus facile pour la compréhension…).

Le but maintenant, ce serait sur 2 mètres de hauteur, de représenter l’étendue globale de la surface de ce CO² réparti sur un territoire (c’est le géographe qui parle là).
Pourquoi sur 2 mètres de hauteur ? Car c’est la hauteur où nous serions tous submergés par ce gaz.
L’unité serait donc le mètre cube et donc 2 mètres cubes pour remplir un espace calqué sur nous.
L’espace au sol est donc de 1 m² réparti sur 2 mètres de hauteur.
Si vous êtes déjà lâchés, voici un petit croquis qui explique :

bonhomme cube.JPG


On sait que dans 1 mètre cube, l’air pèse 1,2kg. Si si, c’est scientifique ça.
J’ai découvert aussi que 0,1% de CO² dans l’air est le taux normal.
En revanche :
-> à 4% de CO² dans l’air, les lieux doivent être évacués (niveau très critique).
-> à 10% de CO² dans l’air, le décès arrive en 10 minutes (niveau mortel).

C’est maintenant que ça se complique.

La nomale de CO², rapportée en poids par mètre cube est de 0,0012kg (0,1% de 1,2kg pour ceux qui n’auraient pas suivi).
Et comme mon unité est le double mètre cube (2 blocs empilés l’un sur l’autre comme dans le croquis) on arrive à 0,0012*2 soit 0,0024 kg.

Le niveau très critique (d’évacuation des lieux de 4%) me donne 0,096 kg.
Et le niveau mortel (10%) me donne 0.24kg.

Ces poids, je les alors rapporte au poids de CO² par an que nos voitures expulsent.

Pour ça, reprenons l’exemple de la France :
115 000 000 000 de kg de CO² rejetés par an.
Le seuil très critique de 0,096kg par double mètre cube représenterait alors une étendue de 1 201 662 312 500 de m² (oui un grand grand chiffre obtenu par 115 000 000 000 / 0,096).
Soit 1 201 000 km².

C'est-à-dire que les seuls rejets de CO² de nos voitures françaises formeraient un nuage haut de 2 mètres et sur une surface de 1 201 000 km², obligeant toute personne dans ce périmètre à évacuer les lieux.

Et le plus moche, pour le niveau 3, le niveau où la mort survient en 10 minutes, le nuage s’étendrait sur 480 000 km².
Et ça, uniquement à partir des rejets de CO² des voitures françaises.

Rappel : la surface de la France est de 550 000 km² …


Pour un peu mieux se rendre compte, voici ce que les rejets annuels des véhicules français représenteraient, avec les 2 niveaux :

france.JPG




Et sur la carte suivante, ce sont les rejets annuels des véhicules des USA …

usa.JPG


Donc, en projetant les rejets de CO² des Etats-Unis sur l'Europe, nous aurions le nuage qui provoque les décès en 10 minutes étendu sur toute l'Europe Occidentale.

Alors ?
Oui c’est moche.
Très moche.

Et encore, je n'ai pas réussi à avoir les chiffres de possession de véhicules pour Le Caire et Téhéran seules...

C'est alarmant.
Très alarmant.
Quand on sait que ce modèle est uniquement pour les rejets de CO² des véhicules…
Là, I love pas du tout this game.


Alors, allez-vous voir dorénavant votre plein d’essence autrement ?

30 juin 2009

Nos régions: à Chain-Henint

Début avril 2009, leur porte-parole est contacté par le Président de la commission mondiale de  ____________.

"
- Allo, oui?
- Ah bonjour!
- Quoi? Nous ?
- Vous avez décidé d'enclencher la procédure?
- D'accord. On commence par où?
- Ah chouette, il fait beau et chaud là bas!
- Tout de suite??
- Ok, très bien. J'avertis les autres et on y file.
"

 

bonhommes partenaires.png

 


Alors l'information se diffuse.

"
- Eh les gars, on vient de nous appeler. Faut aller bosser!
- Oh?
- Oui.
- Chic chic chic! Mais tu sais pourquoi?
- Oui. C'est la crise économique depuis six mois chez eux. Du coup, ils ont besoin de nous.
- Pour qu'on ne parle plus de la crise?
- T'as tout deviné!
- Ceci dit, ils auraient pu faire appel à nos troupes d'élites.
- Bah pourquoi?
- Pour que ce soit plus méchant! Comme en 1918 pardi! Papy m'a raconté l'Espagne, c'était épique!
- Aaaah oui c'est vrai! Sans doute ne veulent-ils que faire peur, alors ils font appel à nous.
- Oui, c'est vrai qu'on peut faire peur alors qu' on n'est pas vilains en fin de compte.
- Pffffiou oui! Regarde, en Irak, ce mois-ci, 303 victimes. Et exactement 1004 depuis le début 2009!
- Oula oui! On est des petits joueurs à côtés!
- Bon, tu veux aller où toi?
- En France!!!!!!!!!! J'ai toujours rêvé de mains de françaises!!!
- Et ben ce ne sera pas la France! Mais le __x____.
- Ah mais c'est pas mal non plus, super!! On fait comment? Les p'tits vieux ou les jeunes d'abord?
- Y'a pas d'instruction, on choisit qui on veut.
"

Alors ils sont partis en vadrouille.
Et partout.

Deux mois plus tard, on dénombre environ deux cents vilains qui n'ont pas suivi les instructions.
Quant au million d'autres, ils se sont installés comme prévu, puis repartis.
Et certains se retrouvent.

 

 

map_monde.jpg

"
- Bon alors t'étais où toi?
- J'suis allé faire peur dans un aéroport turque!
- Rhooo, oui, j'en ai entendu parler! Tu leur a foutu une de ces trouille!!
- Oui, pourtant j'étais tout seul, mais ça a fait comme si on était des millions! Et toi?
- J'ai fait la connerie d'aller voir les japonais!
- Héhé! Ce sont les pires les japonais! S'ils t'attrapent ils te lâchent pas!
- M'en parle pas! J'ai bien cru qu'ils allaient me chopper et que j'allais finir dans une éprouvette pour être disséqué! Non mais attends, c'est pas des conditions de travail ça! Finalement, j'me suis échappé avec New Zealand Airways, histoire de me refaire une santé! Et j'ai même rien raté du test-match des all black's globules!
- Purée t'as profité mon coquin!
- Je veux mon n'veu! Faut bien reprendre des forces avant l'automne prochain!
- Ah oui, t'as entendu parler des instructions pour l'automne prochain?
- Non pas encore. Aucune idée de ce qu'ils ont l'intention de nous pondre. Enfin comme d'hab, faudra repartir squatter d'autres nez. Mais sans doute bien préparés!
- On se fait niquer j'te dit!
- Oui. Réduction d'effectif, chômage nasal, précarité...
- A quand le plein temps merde! Et avec des moyens!
"

Alors pour l'automne prochain, il faudra attendre comme début avril 2009, que leur porte-parole soit contacté par le Président de la commission mondiale de  ____________.

Et oui.
Les temps sont durs aussi.

Pour les virus de la grippe A.

14 mai 2009

Snif

 

 

 

Perdu.







C'est le jeu.



18 décembre 2008

Dynamite au Printemps


Des nouvelles avant la reprise bientôt.

Un nouveau format pour le blog.
Pour les futures videos.
Et en HD s’il vous plaît.

Ali a encore répondu.
Mais il semblait avoir perdu la mémoire.
Maintenant, c’est deux mails similaires par jour que je reçois de ses comparses.
Donc là, ça me saoule.
Alors « Ali tous vous faire foutre ».

Je suis allé faire le kéké au Chili et en Bolivie en novembre-décembre.
Et à deux…
Et c’était CA-NON.
Et ça commence à arriver la semaine prochaine.

Et j’ai gagné 2 276 euros au PMU dimanche dernier.
Non, j’déconne.

30 octobre 2008

100 carats

Onzième fois qu'il m'écrit.


M. ALI SANKARA.
DIRECTEUR AUDIT COMPTABLE
BANQUE COMMERCIALE DU BURKINAOUGADOUGOU (BURKINA- FASO)

Bonjour très cher Ami, Ahh ? Pourtant, on n’est même pas potes sur Facebook !
Je suis le responsable du Département comptabilité de la Banque commerciale du Burkina (bcb) oula, j’ai affaire à du lourd là ! à Ouagadougou au Burkina (Afrique de l'ouest oui oui, ça va, je sais où c’est quand même !! Je suis géographe, je te le rappelle mon Ali !!).
Vous recevrez sûrement ce mail avec un sentiment de surprise non non, c’est seulement le 11ème mail identique que tu m’envoies mon pote mais je vous garantie que vous n'avez rien à craindre.
Je sollicite votre collaboration pour une transaction qui nous sera très salutaire à tous les deux une fois terminée. Oui oui, surtout à toi en fait, car moi, j’me fais entuber. C’est ça la règle, nan ?

Nous avons découvert au cours des opérations de contrôle et d’audits, rhoooolala les gros malins !! une somme importante d’argent appartenu à un client de la BCB décédé en juillet 2003 au Kenya dans un accident d’avion perso, j’aurais pas mis accident d’avion, mais décédé par un coup de trompe d’un lion siamois enragé car ça fait plus aventurier, cette somme dort tranquillement dans son compte bancaire sans aucune réclamation de sa famille ou d’un proche.
Nous avons maintenus maintenus sans « s » mon pote le secret de cette information pour permettre de mettre en place un plan oulalala mais c’est un petit malin ce Monsieur Sankara !! qui puisse nous être profitable tant qu’à faire… et trouver des idées pour mettre ce plan en exécution afin de rentrer en possession de cet argent. Ça, c’est mal tu sais mon Ali !! C’est même vilain pas beau méchant !
Cette somme est de US$12.5M (DOUZE MILLIONS CINQ CENT MILLE DOLLARS). Aaaah mais non !! Là je suis pas d’acc mon pote Ali !! Car ça nous fait 9,5 millions d’euros, même pas 10 millions d’euros, c’est nul !!!
Comme vous pouvez le constater, ceci peut vous intéresser, j'ai obtenu votre contact à partir de l'enquête internationale d'affaires sur l'Internet, aaah ouais ?? j’suis une star maintenant sur internet avec mon histoire de Darty ?? à mon avis et sincèrement, je crois que vous serez capable de soutenir des affaires d'une telle importance sans aucun problème. Oui, enfin bon, quand finalement il fallait refermer assez fortement le capot de la machine à laver pour qu’elle remarche, tu avoueras, mon pote Ali, que t’es assez mal barré avec moi…. ooops mince je l'ai dit!!
Nous avons élaborés élaborés sans « s » mon pote le processus qui vous permettra de vous faire connaître à la BCB comme le parent et héritier du défunt et d’obtenir l'approbation du virement Ali, y’a pas à dire, t’es vraiment SU-PER !!! Je vais pouvoir m’acheter la CX Pallace de mes rêves !! de cet argent dans votre compte bancaire.

Je vous transmettrai tout ce que vous aurez à faire dès que vous aurez manifesté votre intérêt et votre bonne volonté à m’aider et à bénéficier de cette grande opportunité. Oui oui, ça y est, c’est fait, je t’ai répondu mon Ali !! Et t’as interet de me répondre hein !!
En fait en tant que fonctionnaire civil au Burkina Faso, et avec ma classe sociale je ne peux pas diriger les deux parties sans réveiller des soupçons rhoooo mais t’es un vrai renard, le roi des rusés !!! , c'est-à-dire être au Burkina au sein de la BCB pour contrôler et mener les opérations et en même temps à l’étranger pour effectuer les procédures de revendications. Oulala comment qu’c’est qu’tu causes bien didonc !!!
En plus je ne peux mettre la main sur un compte étranger d’autant plus que je travaille dans la banque, ah oui, ça, c'est moche, c’est ballot c’est la raison réelle qui m’oblige à vous contacter en tant qu'associé et en tant qu’ami eh oh hein !! Aaah enfin j’ai un rôle là !! j’ai toujours rêvé faire du cinema !! afin que vous expédiez une réclamation faut que j’dise que j’suis pas content du tout du tout ?? Un truc dans le genre?? en tant que proche parent du défunt avec déclaration sous serment. Aaah ok, donc faut que je mente alors. Dis, est-ce qu’il faut que je mente à l’eau ? (oui, désolé, elle était pourrie celle-ci…)

Vous serez amené à effectuer quelques dépenses pour recevoir l’argent sur votre compte, du genre je dois aller dépenser 15 000 euros pour un compte ebay ?? ne vous inquiétez surtout pas, je vous donnerais plus amples détails sur ces dépenses. Ah j’espere bien !! Que je ne me fasse pas entuber à acheter des médicaments à 1500 euros pièce sur ebay pour "ameliorer mes capacités sexuelles"!!
Je vous fournirai aussi toutes les informations pour vous permettre de donner les preuves de votre parenté avec le client de la banque. Hum, là, tu vois mon Ali, y’a quand même du boulot… surtout si mon cousin défunt est de couleur… Je ne manquerai pas de vous informer que cette transaction est sans risque à 100%. Bien sûr !! Tu sais que j’ai entieeeeeeeerement confiance en toi voyons vu qu’on va bientôt être potes Facebook.
A la conclusion de cette transaction, vous aurez droit à 30% ben merde c’est l’arnaque !! Seulement 2,8 millions d’euros pour être potes Facebook??? de toute la somme comme satisfaction, 10% sera mis de côté pour compensation de toutes les dépenses qui surviendront pendant la période du transfert hum, donc 950 000 euros pour les compensations, ca va, on s’en fait pas dis donc mon Ali !! ,quant au reste 60%, il nous reviendra à moi et mes associés. Aaah ? t’as des associés ?, donc d’autres potentiels potes Facebook ??? chic chic chic !!!
Je surveillerai la situation entière ici à la banque jusqu'à ce que vous confirmiez la réception de l'argent dans votre compte pas de probleme, au Credit Agricole ils n’y verront que du feu avec un virement de 9.5 millions d’euros, c’est clair !! et que vous me demandiez de venir vous rejoindre dans votre pays pour le partage des fonds selon les pourcentages précédemment indiqués. Ouais, comme ça je te ferai visiter les coins charmants ignorés de Maubeuge, la Bourboule by night, et on ira manger des kebabs aux lardons avec du Viandox. Ca va être cool ça tu vas voir ! Avec un peu de bol, ce sera même les portes ouvertes au Palais de Justice, histoire que tu voies à quoi il ressemble avant d’y revenir plus tard.
Je compte effectuer des investissements dans votre pays ou dans n'importe quel autre pays waouw la classe internationale !! You spik même anglich?? , vous pouvez d’ailleurs me porter conseil dans ce sens et me donner toute les informations nécessaires. All right, I can t'apprendre à compter until 100 in anglich sur un velib les eyes fermés.
Je suggère que vous puissiez m’informer le plus rapidement de votre souhait de traiter cette affaire. Mais c’est fait mon pote, c’est dans ta boite !! Ouvre vite !! Pour le succès de cette opération, vous devrez garder strictement confidentiel ce que je viens de vous confier mais bien sûûûûûr voyons !!, seul seul avec un « e » cette condition peut nous permettre de faire du succès plein de pognon ouais surtout !!.

Je vous prie de croire à l'assurance de ma considération distinguée. On peut se tutoyer maintenant tu sais !! On est les meilleurs potes du monde et on va être blindés !!

M. ALI SANKARA.

 

Voilà.
Je lui ai répondu et maintenant, j'attends sa réponse...

 

 

24 octobre 2008

Gildas la poisse


Mercredi 23 Janvier 2008
01h08.


«
- Allez, tu vas bien reprendre un dernier mojito?
- Non les gars, c'est pas sérieux. Il est déjà 1h00 et j’commence tôt demain.
- Non mais quel vieux con tu fais! T'es relou! T'étais l’premier à t'envoyer une bouteille de Ricard en 45 minutes y'a même pas encore six mois!
- Je sais je sais, mais on change. Et voilà.
- Ouais ben c'est nul. Et t'es un gros con. C'est encore un coup d’cette Marie-Garance de mes deux, elle te bride cette coinc'du'c, crois-moi! Tu devrais ré-apprendre à savoir doser les Ricard plutôt qu'à prendre des cours de Yoga. Et j'suis sûr que tu s’rais raide au bout d'une demie bouteille de Ricard maint’nant. T'es une tarlouze mon pote.
- Ouais tu m’chauffes là. Tu vas voir c'que j'lui dis à Marie-Garance moi et j'vais t'montrer si j'suis une tafiole moi! Allez fais péter la bouteille de Rikmuch, gros blaireau !.
»

Et voilà.
L'homme est faible.
Brice-Antoine est faible.
Il venait de craquer.
Certes, ce n'était pas méchant.
Juste.
Un.
Deux.
Trois.
Verres.
Supplémentaires.

Mais voilà.
Brice-Antoine ne savait pas encore que le dernier verre n’allait être sans conséquence.



Mardi 22 Janvier 2008
10h22.

Comme chaque matin, Gildas faisait son loto.
Avec son meilleur ami.
Le ballon de rouge.
Et toujours les six mêmes chiffres.
Son jour de naissance.
Son mois de naissance.
Son année de naissance.
Le jour de naissance de son Didier.
Le mois de naissance de son Didier.
L’année de naissance de son Didier.

Gildas a soixante six ans.
Il joue au loto depuis 1976.
Année de naissance de son Didier.
Didier, aujourd’hui, il travaille chez Marimbert, le réchapeur de pneus du village, et vient parfois croiser le ballon de son père au « Rustique ». 

loto.gif

Gildas se souvient.
C’était le 20 novembre 1988.
Qu’il a eu cinq bons numéros.
C’était jour de fête.
C’est ce jour-là que Gildas a fait goûter à Didier son premier verre de rouge.
Un Saint-Julien de 1984.
Ah ça oui ! C’était la fête.
Et dans des verres propres en plus.
Mais au final, Gildas a bien vite dilapidé les 728 francs.

Alors aujourd’hui, Gildas espérait gagner ne serait-ce que 150 euros, pour s’offrir les verres de Ricard en cristal de baccarat dont il rêvait depuis si longtemps.



Mercredi 23 Janvier 2008
8h48.

Gildas est au comptoir.
Avec Serge.
Serge Champdavoine.
Serge Champdavoine est tourneur fraiseur chez John-Deere.
Enfin, Serge Champdavoine était tourneur fraiseur chez John-Deere.
Avant que John-Deere ne se délocalise dans l’est.
Serge n’a pas suivi.
Il voulait rester au village.
Dans son village.
Il y est attaché à son village le Serge.
Alors depuis, il tourne au frais le Sergio.

Alors il partage le ballon du matin avec Gildas.
Et ils ont déjà tous les deux.
A 8h48.
Le nez tout rouge.

«
- Gigi, t’es allé voir ton loto c’matin?
- Ouais. Mais la machine m’dit qu’j’ai paumé.
- Rhooo Gigi voyons !! Les machines, c’est comme les gonzesses, tu peux pas leur faire confiance !
- Ouais, mais cette machine-là, elle au moins, elle peut m’faire des bonnes surprises. Et là, j’ai paumé, j’ai paumé. Point barre.
- Bon, ben bois mets moi un aut’ ballon alors.
»



9h00.

Un homme pressé accompagné d’un autre, encostardé, entrent.
Et comme tous les matins, Gildas faisait alors le rituel aux côtés de Serge.
Brûler le billet perdant de loto avec son briquet Bic Collector aux couleurs de l’arc en ciel.



13h57.

Unwahrscheinlich
L’improbable s’était réalisé.

Durant deux secondes.
L’assemblée.
Est restée.
Bouche bée.

Dominique Pedevache a pris la parole.
Dominique Pedevache, c’est le gérant du « Rustique ».
Et Dominique Pedevache a sorti, tout tremblant:

«
- Mon Dieu ! C’est merveilleux !! Hier soir, au tirage du loto, deux billets ont été gagnants !! Et il y en a un qui a été joué ici !!!!! Les deux personnes vont se partager 3 126 813 euros !!!!
»

Forcément.
Dans la salle, tous se disent
« Ah ben merde, c’est pas moi ! ».
Même Gildas.

«
- Ah ben merde, c’est pas moi !
- C’est pas grave papa. Paie ton coup quand même, j’m’assèche, là. Allez hop ! Fais péter l’Aligoté.
»

aligote.jpg


Car Didier avait rejoint son père entre midi et deux.
Avant de retourner chez Marimbert et attaquer des pneus de Massey-Ferguson.
Il n’aimait pas d’ailleurs réchaper les pneus des Massey-Ferguson, Didier.
Mais bon, ça, on s’en fiche.

Au même moment, Bertrand me raconte sa compet de twirling bâton du WE dernier.

Alors les ragots iraient bon train dans le village.
Qui aurait bien pu gagner la cagnotte ?
Qui dans le village allait changer sa 4L jaune Poste pour une Porsche rouge HSBC toute rutilante ?
Qui dans le village allait dorénavant voir sa consommation de pâtes au beurre davantage chuter que le CAC 40 ?
Se ferait-il connaître ?
Car ce serait bien dur pour lui de ne pas se faire remarquer.
Dans les villages, tout se sait si vite.

Regardez, par exemple, la femme du boucher, qui a trompé un jour son taureau de mari, bien corné au passage : la nouvelle s’est répandue comme Ricard mélangé à eau.
Elle a dû quitter la ville et son mari pour ne pas ternir son image de médaillé d’or du boudin à la foire de Mortagne-au-Perche (61).
Business.
Toujours business…

Mais lui, le gagnant, de tout ça, il s’en ficherait.
Ouh oui !

Alors Gildas, solidement accroché à son verre de blanc et pensif, se mit à rêver.

«
- Imagine, petit, si j’avais gagné !
- Rêve pas papa !
- En tout cas, c’est pô moi.
Dit Serge tout excité les rejoignant sur le zinc.
- C’est dingue cette histoire, non ?
- M’en fiche moi du gagnant, j’ai une salop’rie de Massey-Ferguson cet aprem. Sergio, paie ton coup tiens ! Mon paternel a oublié que j’m’asséchais.
»



Une journée.
Deux jours.
Puis trois.
Quatre.
Le gagnant ne se dévoilait pas.

Une semaine.
Deux semaines.
Puis trois.
Quatre.
Le gagnant ne se dévoilait toujours pas.

Un mois.
Deux mois.
Puis trois.
Quatre.
Le gagnant ne s’était pas dévoilé.

Un an.
Deux ans.
Puis trois.
Quatre.
Le gagnant ne s’était jamais dévoilé.

Jamais.

Jamais dans le village ils ne surent qui avait gagné.

Jamais le gagnant ne s’était présenté.

Jamais.

Le gagnant n’avait-il jamais osé venir réclamé sa cagnotte ?
Non.

Le gagnant avait-il perdu son billet ?
Non.
Enfin…



Mercredi 23 Janvier 2008
08h29.

«
- Merde !!! Marie-Garance, le réveil a oublié de sonner !
- Ooh!! Flûte !
- Putain, une heure de retard ! Bon, j’me speede !
- Pffff tu vois !! Si t’étais rentré moins tard hier soir !
- Oh, ça va hein, y’a pas mort d’homme !
»

Tête dans le cul.
Mal au casque.
Aujourd’hui, en plus, Brice-Antoine était accompagné par un cadre.
Pour l’évaluer.
Tant pis, pas de douche.
Brice-Antoine commencera sa journée avec trente minutes de retard.
Et un grand sermon de son cadre évaluateur.

Au lieu de passer au « Rustique » à 8h30, Brice-Antoine y passera à 9h00.



Car Brice-Antoine travaille.
Pour la Française des Jeux.
Et il est chargé d’actualiser les machines de calcul de gains…

loto flash.jpg


Gildas a vraiment la poisse.


Et tout ça.
A cause d’un verre de Ricard de trop.

16 septembre 2008

Cyprien est un coquin


Mélanie était une coquine.
Oui.

Mais Cyprien est un coquin.
Ou plutôt un malin.
Oui.
Malin.
Ca, c’est bien.

Cyprien est originaire de Virignin.
Dans l’Ain.
Zéro un.

Cyprien a fait son chemin.
Collège. Moyen.
Cyprien n’aimait pas Monsieur Perrin.
Le professeur de latin.
Lycée. Toujours Moyen.
Un gros poil dans la main.
Le Cyprien.

Cyprien a préféré donner ensuite un coup de main.
A son parrain.
Lucien.
Brocanteur négociant en bois et meubles anciens.
Qui habitait à Niederbronn les Bains.
Dans le Bas-Rhin.

Et un jour, Cyprien a arrêté.
De jouer avec les « in » « ain » et autres « iens ».

Alors il a quitté.
Lucien et Maîté.
Un jour de mai.

Mais le plus difficile fut de laisser.
Elisée.
Qu’il avait rencontrée, un soir qu’il sirotait.
Son thé glacé.
Au troquet « le Bilboquet », de la ville d’à côté.

Il avait aimé apprendre à jouer avec Elisée.
Rentrer à pieds, à ses côtés.
Flâner le long des quais.

Elisée, elle faisait les visites guidées.
L’été.
Au château de Oisy le Verger.
Dans le Pas-de-Calais.

Ce dernier paragraphe est niais.
Je sais.
Mais ça rimait.
Et non, vous ne me ferez pas marquer qu’elle aimait flâner dans les champs, Elisée.
Non mais!

Mais ce jour de mai.
Cyprien a quitté.
La ville de Lucien et Maïté.

Encore plus niais.
Ouais.
Suis mauvais.


Car Cyprien avait une passion : le temps.
Enfin non.
Deux passions.
Le temps.
Et le poil dans sa main.

Cyprien avait toujours rêvé de pouvoir arrêter le temps.
Alors il s’est donné les moyens.
Car Cyprien, c’est un malin.
Ne l’oublions point.

Ok, j’arrête ces rimes de crétin.
Ca ne rime à rien.


Cyprien, il ne voulait qu’une chose.
Travailler moins.
Pour gagner plus.
Mais gagner plus, de temps.

Cyprien n’a pas fait Saint-Cyr.
Mais Cyprien était curieux.
Très curieux.
Et c’est tout simplement que son rêve est devenu réalité.

Cyprien a su conjuguer.
Amour du bois.
Amour du soleil.
Amour des vahinés.
Amour du temps.

Amour, tout court.

Car aujourd’hui, Cyprien habite les Iles Tonga.
Et travaille à Samoa.
Oui oui, dans le pacifique.

Ah ça ! Il ne s’embête pas le Cyprien !

A peine une demie heure en hélicoptère.
Car oui, Cyprien continue de travailler le bois.
Dans une petite entreprise samoane.

Et cet hélicoptère est le sien.
Oui.
Cyprien a mis toutes ses économies dans cet hélicoptère.
Car il lui rapporte du temps.

C’est très simple, cet hélicoptère lui rapporte cinquante deux jours par an.
Supplémentaires.
De vacances.
Alors, ça n’a pas de prix.

Regardez :

fuseaux_horaires.gif


Vous constatez.
Le week-end, Cyprien est à Tonga.
Et la semaine, à Samoa. 

Pour les bigleux non géographes, Tonga et Samoa sont au nord de la Nouvelle-Zélande.. 
Et pour les bigleux Collector, là où est écrit "c'est là".
   

Sauf que.
Sauf que durant cette demie heure d’hélico, Cyprien change de date.
Si si.
Car Samoa et Tonga n’ont beau être qu’à cent kilomètres l’une de l’autre, elles ont un décalage, entre elles, de vingt-quatre heures…

Entre les deux, se trouve la ligne internationale de changement de date.

Donc.

Cyprien termine sa semaine à Samoa le vendredi soir.
A 17 heures.
Et arrive alors chez lui, à Tonga.
Le jeudi soir vers 17h30.

Donc.

Cyprien commence sa semaine, en partant de Tonga.
Le lundi matin à 9h.
Pour arriver à Samoa, le mardi matin, vers 9h30.


Et aujourd’hui.
Cyprien est encore plus heureux.
Car il a réussi à négocier.
Ses RTT fixes tous les quinze jours.
Les mercredis…

Ce n’est donc plus cinquante-deux jours supplémentaires.

Mais cent quatre.

L’année de Cyprien contient désormais 469 jours.
Tous les trois ans et demi, Cyprien gagne donc une année.

En trente cinq ans, Cyprien aura gagné dix années de repos…
De quoi laisser rêveur, non ?



Y’a pas à dire.
Cyprien est un malin.

14 août 2008

Merci Marie-Ga


- Bonjour Madame
- Bonjour jeune homme. Et c’est mademoiselle s’il te plait.
- Euh…
- Oui ? Que veux tu mon p'tit père?
- Euh, je voudrais…

Jean-Bertrand est tout rouge.
- Oui jeune homme, tu veux ?
- Euh, je voudrais une boîte de préservatifs s’il vous plait.

La dame derrière.
- Hihi
Les neufs personnes dans la file.
- Hihi

Jean-Bertrand devient écarlate.
- Et pour quoi faire jeune homme ?
Jean-Bertrand est violet.
Puis bleu.
Comme le bonhomme de Butagaz.

- Mais voyons s’il vous plait, ne me le demandez pas !
- Si si ! Petit coquin ! Dis-moi, c’est pour quoi faire ?? Allez !
Lui demande-t-elle.
Elle, avec sa blouse blanche, ses grands yeux clairs grands ouverts et cils coquinement froncés.

La dame derrière.
- Hihi
Les neufs personnes dans la file.
- Hihi




- Ah ah ! Il veut des préservatifs le petit !
La dame derrière.
- Hihi, le petit là, il veut des capotes !!!
Les neufs personnes dans la file.
- Ouh !! Des capotes, des capotes !!!!!!
- Pour quoi faire ?? Pour quoi faire ???
- POUR QUOI FAIRE POUR QUOI FAIRE ???



- Noooooooooooooon !!!!!!! Arrêteeeeeeeez !!!!!!!





Paris, Vendredi 18 avril 2008.

Jean-Bertrand se réveille.
En sueur.
Encore une fois.
Cet affreux cauchemar.

Toujours le même.
Depuis quatre vingt seize jours maintenant.
Depuis ce jour où il rencontra Marie-Garance.
A la galette des rois du club de voile du Touquet.

Il y pensait.
Il savait qu’un jour, elle et lui.
Devraient s’essayer à faire des pirouettes sous la couette.
Il le faudrait.

Mais Jean-Bertrand redoutait toujours.
D’aller à la pharmacie.
Déjà.
Acheter ces fameux étuis caoutchouteux, minces et souples, aux effets, odeurs et formes variables.

mix.jpg

Pourtant, dans sa vingt-deuxième année, il devait se résigner une première fois à accomplir cette mission.

Il y avait bien les distributeurs.
Dans les rues.
Dans les stations de métro.
Mais non.
Encore moins.
Il n’oserait pas.
Devant tout le monde.
Voyons !

On est exigeant.
Ou on ne l’est pas.

Il pourrait tenter une escapade nocturne.
Oui.
Il y avait déjà pensé d’ailleurs.
Mais non.
Il trouvait ça sale.
Et puis, il n’y aurait pas de boîte.
Car pour Jean-Bertrand, une boîte est gage de qualité.

- Dans un distributeur ??! Ca va pas ?? Non mais ! Et puis quoi encore ! Je refuse !! Je préfère le faire avec un minimum de poésie !

Ouh que c’est mignon dis donc !
Quel poète !
Oui Jean-Bertrand.
C’est bien.
C’est très noble tout ça tu sais.

Mais bon.
Tu l’auras voulu.
Alors ne viens pas te plaindre d’être écarlate alors.

- Non mais je fais ce que je veux d’abord !

Oui Jean-Bertrand.
C’est bon.
On a compris.

Bref.

Il avait aussi la possibilité d’aller à Monop’.
Il y avait pensé.
Oui, car entre un poireau et deux patates, la boîte pourrait passer inaperçue dans son panier.

Mais si la caissière était mignonne ?
Mais si la cliente suivante était Marie-Astrid, l’amie de ses parents ?
Mais si le client suivant était un séminariste franciscain à sandales de touriste allemand à Ibiza ?
Et si la caissière ne trouvait pas de code barre sur la boîte et prenait son micro :

- Quelqu’un en rayon hygiène pour le prix d’une boite de douze préservatifs Durex Pleasure Mix s’il vous plait. Merci.

Bloquant ainsi une queue (excusez du terme) de huit personnes prenant plaisir à attendre pour une fois, car amusés par la scène.

Imaginez.
Notre pauvre Jean-Bertrand.
Complètement liquéfié.


Bref.
Ce week-end, Jean-Bertrand a les clés de l’appartement du Touquet de sa grand-tante.
Et devinez ?
Il invite Marie-Garance à passer le week-end au Touquet.

Quatre vingt seize jours qu’ils se connaissent.

Et vingt neuf jours qu’il stresse sur la venue de ce fameux week-end.

«
Comment vais-je m’y prendre ?
Quel dentifrice dois-je acheter ?
Quel slip et de quelle couleur dois-je porter ?
La télé marchera-t-elle ?
Pour quelle association sera Fort-Boyard ce soir là ? Les énigmes du Père Fourras seront-elles brillantes ?
Quel champagne prévoir ?
Quel ami choisir pour passer un coup de fil en cas de mal de ventre soudain ?
L’embrasser avant ou après l’apéro aux rillettes/curly-fromage ?
Préférer une toile cirée pour la table ou la nappe rose à fleurs de maman ?
Quelle musique choisir ? Lara Fabian ou l’Adagio de Mendhelsson ?
Que garder obligatoirement dans sa poche? Le Louis d’or porte bonheur ou une gélule d’Imodium ?
A quel moment devrais-je lui toucher un sein ? Avant ou après la partie scrabble ?
Devrais-je beaucoup boire pour qu’elle croie que mes tremblements proviennent de l’alcool ?
Devrais-je garder mon œil de verre ou pas pendant l’acte ?
Et le lendemain matin, aurais-je le temps de me lever en douce pour aller me laver les dents ?

»

Jean-Bertrand n’était pas au bout de ses peines.



Le Touquet, Samedi 19 avril 2008.

Jean Bertrand est arrivé en fin de matinée.
Toutes les courses ont été faites.

Curly.
Cornichons.
Chorizo.
Pont-l’Eveque.
Rognons.
Banga.
Brocolis.


Toutes.
Sauf une.

L’appartement est propre.
Le fond de la cuvette des toilettes a même été passé à l’acide.
Tout est propre.

Jean-Bertrand est content.
Mais Jean-Bertrand tremble déjà.


16h01
C’est l’heure de la rediffusion de Walker Texas Ranger.
Jean-Bertrand est motivé pour aller à la pharmacie après son épisode.
La pharmacie ferme à dix huit heures.
Oui, c’est un horaire de Poste.
- C’est bon, j’ai encore le temps.

16h55
Jean-Bertrand entame le chorizo.
- Bon, à 17h30, j’y vais.

17h45
Jean-Bertrand ouvre le paquet de curly au fromage.
Jean-Bertrand tremble de plus en plus.

17h52.
Alleluia.
Jean-Bertrand sort de l’appartement.
Direction la pharmacie du Touquet.

Sauf que.
Jean-Bertrand avait oublié qu’à cette heure là, il y a affluence à la pharmacie du Touquet.
Mais Jean-Bertrand va se faire violence.
Jean-Bertrand va prendre sur lui.
Dompter ses mauvais démons.
Sa peur.
Et entrer dans la pharmacie.
Une.
Deux.
Puis trois gouttelettes commencent à apparaître sur son front.
Ses tempes.
Jean-Bertrand a chaud.
Jean-Bertrand a très chaud.
Jean-Bertrand regarde derrière lui.
Et merde.
Trois jeunes fashionistas aux lunettes de soleil d’Erik Estrada alias Poncherello dans Chips.

- Euh, allez-y, passez devant moi…
- Non, c’est bon, on attend une autre copine.
Lui répond gentiment une chipsette.

La main sur la gélule d’Imodium, Jean-Bertrand est à deux doigts de l’avaler directement.

Imodium.jpg


Mais non.
Encore une fois, Jean-Bertrand prend sur lui.
Jean-Bertrand respire.
Jean-Bertrand inspire.
Jean-Bertrand expire.
Sauf que Jean-Bertrand avait oublié que le mélange chorizo/curly fromage n’est pas des plus savoureux quand on expire intensément non loin de trois chipsettes mignonnettes toutes bronzées.

Bref.
Jean-Bertrand continue de s’avancer vers le comptoir.
Il est le prochain.
Il transpire à grosse gouttes.
Son front est tout humide.
Ses mains moites.
Jean-Bertrand sort son mouchoir et fait alors tomber sa gélule d’Imodium.
Merde.

- Oh, excuses-moi tu as fait tomber quelque chose !
Lache une chipsette.

Rouge.
Première.

- Oh, euh… Non, c’est rien !

Jean-Bertrand donne un coup de pied dans la gélule.
Et hop.
Elle file direct sous un étalage d’UPSA 1000 Mg en promo.
Jean-Bertrand est au bord de l’explosion.
C’en est déjà trop.
Il a à peine le temps d’exploser en direct, que.

- Bonjour Monsieur, que puis-je pour vous ?
- AAAAARGH DES CAPOTES JE VEUX DES CAPOOOOOOOOOTES ! Bonjour, euh, je voudrais une boite de de de … préservatifs s’il vous plait.
Jean-Bertrand n’en peut plus mais réussit tant bien que mal à sortir ces mots.

- Mais bien sûr. Une boîte ordinaire ?
Il ne manquait plus que ça.
Le moment ne serait pas bref.
Le supplice continue pour Jean-Bertrand, vraiment au bord de l’explosion.
Au même moment, son téléphone portable dans sa poche gauche vibre.

- AAAAARGH NON UNE BOITE DE 1000, GROSSE CONNE!!!!!!!!!! Euh oui, normale quoi.

Mais finalement, la transaction s’est faite en douceur.
Jean-Bertrand continuait néanmoins de dégouliner de peur.
Il ne fallut pas le supplier de rester une minute de plus dans la pharmacie.
Sans oser regarder les trois chipsettes en sortant.

Jean-Bertrand souffle.
Il a son trésor.
Le pass pour « Comment grandir en une nuit ».
Il en est heureux et fier.
Fier de lui.
Il peut l’être.

Oui.
Jean-Bertrand est content.


Son téléphone a vibré tout à l’heure.
C’était un SMS.


19 avr 2008 17:59
De : Marie-Ga

«
G mé lunett kon PT J voi pu clR.
Skuz jvi1 pu.
»