Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 janvier 2009

Sofia голям усмивка зима ъж 3'59

 

Tout est dans le titre!!

C'était entre les fêtes en décembre, et c'est une Sofia (Bulgarie pour les ploucs en géo) en 3'59!

Allez hop, zou!!

 

Ah oui, détail technique pour ceux qui auraient des machines aussi vieilles que Clovis: laissez charger un peu...

 

07 janvier 2009

Sweet Chile-Bolivia

Ca se passe paisiblement en 3'20...

 

 

05 janvier 2009

Optimiste

Voyons !
On te l’a piqué.
Mais regarde le bon côté des choses.

Si ça se trouve.
Oui, si ça se trouve.
C’est un envoyé du ciel qui te l’a piqué.
Non, pas un pigeon.
Et tu ne t’en rends même pas compte.

Au contraire.
Tu aimerais l’étriper.
Lui maquiller sa joue à l’aide de ton poing refroidi par l'hiver.
Le traîner à terre.
Lui faire goûter la neige fraîche parisienne de ce 5 janvier.
Et lui rappeler la loi.
Non mais.

Ouh oui.
Tu aimerais lui donner une belle leçon.
A ce salopiot.
Lui tirer les pattes sous les tempes.
Comme te faisait monsieur Michoin en CP.

Mais si ça se trouve.
En fait.
Il te l’a piqué.
Et il t’a évité un accident.
Si si.

Regarde le bon côté des choses.

Tu l’aurais enfourché.
Aurais descendu la pente.
Enneigée.
Ton frein aurait lâché.
Ta roue arrière aurait glissé.
Par terre sur ton épaule tu serais tombé.
La clavicule cassée.
Pire.
Fracture ouverte.
Crac.

Le camion de la Brinks n’aurait pu freiner à temps.
Proumpf.
Fait le camion de la Brinks te passant sur le tronc.

Chpling.
Fait ensuite le camion de la Brinks heurtant la vitrine d’un kiosque où est révélée l’identité du père de l’enfant de Rachida Dati.

Aïe.
Tu fais.

Tu es mal barré mon pauvre.
Clavicule cassée.
Fracture ouverture.
Bassin broyé par l’écrasement du camion de la Brinks.

Tacatacatacata.
Fait alors la mitraillette de l’opportuniste cagoulé sur le camion de la Brinks.

Aïe merde ! Bordeeeeeel !
Tu fais.
Après avoir reçu une balle au mollet gauche.

Tu commences à avoir mal.
Très mal.
Tu gémis.
Avant de voir une liasse de billets de cinq cents euros à portée de main.

Dans un dernier effort.
Tu tends le bras droit.
La liasse va au moins être à toi.

Aaaaaargh.
Tu fais.
Après que la bimbo dans son manteau de fourrure affolée par les coups de feu de l’opportuniste cagoulé ne te marche sur la main avec ses talons aiguille de seize centimètres après avoir piqué le dernier Voici où est révélée l’identité du père de la petite de Rachida Dati.

Tu n’en peux plus.
C’en est trop.

Tu voudrais alors finalement revenir quatre minutes en arrière.
Pour éviter toute cette accumulation de malchance.
Et acheter le dernier Voici.
Car on pourrait vraiment appeler ça comme ça.
T’aurais vraiment pas d’bol mon pote.

Alors finalement.
Tu découvrirais ça :

P1010261.JPG




Et te dirais.
Ouf, on m’a chouré mon vélo !
Quelle chance !






Remarque.
Tu aurais très bien pu rentrer chez toi.
Et avec ton vélo.
Et sans accident.
Aussi.

Et là, pour le coup.
Ton antivol.
C’est pas d’bol.

 

 

Ah, au fait, je vous souhaite des bons vieux pour cette dixième année du XXIème siècle.