Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cablé | Page d'accueil | Improbable »

02 janvier 2008

Grillé

J’étais sûr que j’en trouverai un.
Je ne m’attendais pas à en surprendre un si vite.
Dès les premiers moments.
C’était neuf heures quatorze après.
Mon premier.
Mais il a déjà dû y en avoir d’autres.
Et il y en aura encore d’autres.

Et pourtant tout semblait comme une journée ordinaire.
Mais voilà.
Le pouvoir de l’écriture.
Quelques mots écrits par quelques personnes.
Qui feront que nous changerons.
Sans le vouloir nous-même.
Mais contraints.

Alors lui, là, pourquoi ?
L’habitude ?
La rebellion ?
Ou l’oubli tout simplement ?
Et elle était déjà bien entamée.

Et l’autre.
Oui l’autre.
Il l’a laissé faire ?
Ou ne s’en est pas aperçu ?

Mais lui, c’était l’archétype même.
L’archétype de celui pour qui ce serait difficile.
Ce n'est pas une raison.
Alors on se plie.
On se range.
Pas le choix.

Ils sont quelques uns.
Quelques milliers sans doute.
A s’être déjà rendu compte de l’ampleur de la chose.
Il y a quelques mois.
Un an.
Ou deux. Tout au plus.
Ils le savaient.
Ils en parlaient.
Normal. C’est chez eux que ça se passe.
Premiers acteurs.

Mais ils auraient sans doute choisi un autre scénario.
Car aujourd’hui, ils le vivent.
Pour une grande majorité d’entre eux c’est une catastrophe.
Toute une atmosphère qui disparaît.
Leur atmosphère.
Leurs habitudes.
Leur fond de commerce.

Alors oui.
Oui, on va en causer.
Aujourd’hui.
Demain.
Ce mois-ci.
Car c’est nouveau. Cocasse.

Et après ?
Et après, ce ne sera plus nouveau.
Banal.
Rangé.
Frustrant. Pour nous.

Et lui, ce matin à 9h14, il jouissait de sursis.
Car il l’avait décidé.
Sa dernière ?
Peut-être.

Et tout ça.
Pour quelques mots écrits par quelques personnes.


« Tabac interdit dans les lieux de convivialité publique ».
Mais lui, il s'en est grillé une belle dans ce troquet.