Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« God bless you | Page d'accueil | Nocturne »

02 octobre 2007

Saveur

C’est tout bête mais c’est important.

Ca remonte à deux ans maintenant.
C’était tout nouveau.
Je me souviens de son odeur si singulière.
C’est ce qui m’avait frappé en premier.
J’entrai.
Montai les escaliers.
Le parquet chuchotait.
Le lieu était particulier.
Chargé d’Histoire.
Chargé d’histoires.
Odeur.
Comme celle des vielles lettres jaunies ayant traversé les années. Celles-ci, .

Je m’en souviens.
Au début, j’étais impressionné.
Normal, première fois que j’en voyais une.
Nue.
Dans ces circonstances.
Gêné. Intimidé. Oui.
Normal.
Mais c’était le jeu aussi.
Après, on prend davantage d’assurance.
Au bout de la deuxième fois.
Ou de la troisième. Sais plus.
Elle ne m’intimidait plus.
Elles ne m’intimidaient plus.
Normal.

C’est paisible.
Relaxant.
Parfois énervant.
Surtout quand il me disait
«
- Tu vois, c’est comme ça, tu vois.
- Moins sombre là tu vois.
- T’avais bien commencé tu vois là.
- Tu vois y’a du volume là, tu vois.
- Voilà, comme ça tu vois.
»
Mais lui, il était fort.
Il maniait aussi bien le ______ que je maîtrise la bulle de malabar.
En plus il racontait de jolies anecdotes tu vois.

La première fois, ça n’a duré qu’un an.
Un an après, il n’y a pas eu de deuxième fois.
Tant pis.
Ce sont des choses qui arrivent.
Une parenthèse.
Laissons la place aux autres.
Mais merde quand même.

Jusqu’à.
Jusqu’à vendredi dernier.
J’ai reçu leur lettre.
Excité.
La même excitation que celle d’une lettre reçue d’une inconnue.
La même excitation qu’ici.
Mais une peur aussi.
Celle de me dire qu’il n’y aurait sans doute pas de troisième fois non plus.
Mais j’y croyais.
Aussi fort que je crois qu’un jour il n’y aura plus d’attente dans les bureaux de Poste.
Amen.
Non, j’y croyais un peu plus quand même.

Alors je l’ai ouverte.
Avec délicatesse.
Et j’ai vu.
Et j’ai lu.
Et j’ai su.
Que.
J’avais rendez-vous le 5 octobre à 19h00.
J’ai eu raison d’y croire.
C’est gagné.
Coup de chance ?
Aucune idée.
Ca continue.
A savourer.

Accepté aux cours de dessin de cette année.